L'an 1912 le 19 du mois de Mai à quatre heures du soir, les membres du conseil municipal de la commune de Rieux proclamés par le bureau électoral à la suite des opérations des 5 et 12 Mai 1912 se sont réunis dans la salle de la Mairie sur convocation qui leur a été adressé par le Maire.se sont réunis dans la salle de la mairie.
Etaient présents:

1 Clément Jules Alexandre (démission en Juin 1914)
2 Laplaige Jules Honoré
3 Carra de Vaux Bernard
4 Guérin Emile Alexandre
5 Fontaine Victor Joseph
6 Collin Rose Alexandre
7 Bourgeois Henri
8 Perdreau Gaston
9 Jamain Edmond Albert
10 Verdier Félix
Election du Maire 1er tour de scrutin.
M Clément (8V)
M Carra de Vaux (1V)
M Guerin (1V)
Mr Clément Alexandre ayant obtenu la majorité absolue a été proclamé maire.

Il a été procédé ensuite à l'élection d'un adjoint.
M Laplaige (8V)
M Guérin (1V)
M de Vaux (1V)
Mr Laplaige Jules Honoré ayant obtenu la majorité absolue des suffrages a été proclamé adjoint.

Le 16 Juin 1912 à 8 heures du matin, le conseil municipal examine le devis estimatif de l'habillement des sapeurs pompiers. Il adopte la tenue de treillis et vote une somme de 800 francs pour la dépense totale, tambour et clairon compris.
Il prie M le Préfet d'autoriser M le Maire à passer un traité de gré à gré avec le fournisseur et d'autoriser la commune à rembourser la dépense faite à ce sujet par le sous lieutenant.

M le Maire propose à son conseil de solliciter une subvention du conseil général de la Marne pour aider la Commune à payer la somme de 800Fr destinée à l'habillement des sapeurs pompiers.
Le conseil municipal
Reconnaissant que la commune de Rieux n'a pas de revenu et ne peut faire face à cette dépense qu'au moyen d'une augmentation de 23 centimes, est d'avis de prier Messieurs les Membre du Conseil général de la Marne de vouloir bien lui accorder une subvention et prie M le Préfet de vouloir lui approuver la présente délibération.

M le Maire expose à son Conseil que les dépenses devant être inscrites au chapitre additionnel sont de 3417F,73c et qu'il est impossible d'en distraire la moindre somme.
D'un autre coté, les ressources ne sont que de 3362F,47
Le conseil municipal est d'avis de prier Messieurs les membres du Conseil général de la Marne de vouloir bien lui accorder une subvention pour la construction de la remise à pompe et prie M le Préfet de vouloir bien approuver la présente délibération.

Le 18 Aout 1912 Monsieur le Président expose au Conseil que M Reiffsteck qui a fourni au quatorze Juillet les habillements des Pompiers désire être payé de suite.
Il propose d'affecter à cet usage les fonds inscrits au chapitre additionnel sous l'article 3 N°5 construction d'une remise à pompe.
Par contre les centimes votés au budget 1913 pour l'habillement seraient destinés à la dite construction.
Le conseil accepte la présente proposition et la soumet à l'approbation de M le Préfet.

Le 24 Novembre 1912 à treize heures
Sur proposition de m le Président, le conseil vote une somme de 75 francs pour le banquet annuel des Sapeurs Pompiers.
Les 75 francs seront payés ainsi qu'il suit:
48 francs disponibles provenant de sommes encaissées en cours d'année et non prévus aux chapitres additionnels.
Le surplus soit 32 francs, seront pris aux dépenses imprévues inscrites au budget 1912.

Le 15 Février 1913 à seize heures,
Le conseil municipal reconnaissant que Melle Mothé, institutrice à Rieux, remplit ses fonctions d'institutrice et de secrétaire de mairie, à la satisfaction entière des habitants de la dite commune de Rieux, lui a alloué, à titre de supplément de traitement, article 60, budget de l'exercice 1913, une somme de cent francs.

Le 14 Aout 1913 Le conseil Municipal prie Monsieur le Préfet d'autoriser Monsieur le Maire à placer au nom de la Commune la somme de cinq mille deux cent cinquante francs provenant de l'attribution des biens de l'ancienne fabrique de Rieux

Monsieur le Président donne connaissance d'une lettre de Monsieur le Préfet au sujet des distances auxquelles les cafés et débits de boissons ne pourront être établis autour des établissement consacrés à un culte quelconque, des cimetières, des hospices, des écoles primaires, collèges et autres établissements d'instruction publique.
La superficie totale de la commune est de 1143 ha.
La population totale est de 247 habitants.
Le conseil exprime l'avis que la distance à observer pour l'établissement des nouveaux débits de boissons soit fixée à 100 mètres.

Le 22 Février 1914 Monsieur le Président donne lecture d'une lettre du Conseil Municipal de Montenils laquelle fixe la participation de la commune précitée dans les dépenses scolaires ainsi qu'il suit:
1° La commune de Montenils s'engage à participer et verser annuellement à la Commune de Rieux pour les dépenses scolaires la somme de 74 francs.
2° La même commune s'engage en outre à verser annuellement à la Commune de Rieux pour les dépenses de facturation la somme de 25 francs qui fait un total de 99 francs.
Le Conseil après avoir délibéré décide d'accepter les propositions de la Commune de Montenils.

Le 24 Mai 1914 Monsieur le Maire expose au conseil qu'il n'a pas été prévu d'article au budget 1913 pour payer le repas de la Ste Barbe du 4 Décembre 1913 et propose de prélever la somme de 72 francs due à cet effet à M Lefèvre sur les fonds disponibles de l'exercice 1913.

Monsieur le Maire demande au Conseil de vouloir bien préfixer sur les fonds de l'exercice 1913 la somme de 18F,75 destinés à couvrir les frais de l'isoloir établi pour les récentes élections législatives

Suivez rieux51210 on Twitter   Suivez le Forum WsWin          Web-Concept.eu  ©2010 N°27SE188   Visiteurs : 799197   Aujourd'hui : 210   En ligne : 1