Le 6 Mai 1888 Election des membres du conseil municipal, 71 bulletins trouvés dans l'urne, soit une majorité à trente-six voix.

Roffort Cléophas (54V)
Carra de Vaux Alexandre (52V)
Jambe Sosthènes (49V)
Mary Antoine (47V)
Laplaige Jules (45V)

Le 13 Mai 1888 Deuxième tour de scrutin de l'élection des membres du conseil municipal.

Rouillon Arsène (43V)
Mollet Stéphen (36V)
Crapart Alexandre (30V)
Fontaine Victor (27V)
Clément Alexandre (23V)
Election du maire et d'un adjoint.

Mr Rouillon Arsène a été proclamé maire à la majorité de huit voix au premier tour de scrutin.

Election d'un adjoint.

Mr Mary Antoine a été proclamé adjoint à la majorité de sept voix au troisième tour de scrutin.

Le 20 Mai 1888 à 1 heure du soir, les membres du conseil municipal de la commune de Rieux proclamés par le bureau électorale des opérations des 6 et 13 Mai, se sont réunis dans la salle de la mairie suivant convocation légale.

Election du maire.
Mr Rouillon Arsène a été proclamé Maire à la majorité de huit voix au premier tour de scrutin.

Election d'un adjoint.
Mr Mary Antoine a été proclamé adjoint à la majorité de sept voix au troisième tour de scrutin.

Le 29 Juin 1888 La commission municipale scolaire s'est réunie après convocation légale sous la présidence de Mr l'inspecteur primaire.
Mr l'inspecteur invite expressément les membres de la commission à faire respecter la loi sur l'enseignement primaire obligatoire et d'user de toute leur influence morale pour améliorer l'état de chose qui a existé jusqu'alors à cet égard.
Mr l'inspecteur prie la commission d'exiger dorénavant la demande de dispense écrite par les parents, remise ensuite à la commission qui statuera sur ces demandes.

Le 22 juillet 1888 Le conseil municipale de Rieux s'est réuni en session extraordinaire sur l'invitation de Mr le Préfet de la Marne en date du 4 Juillet 1888.
Le conseil.
Considérant que la commune compte 270 habitants, dont vingt-trois garçons de 5 à 13 ans, vingt filles du même âge.
Considérant que la commune de Montenils (seine et marne) distante de deux kilomètres de Rieux compte 80 habitants, dont six garçons de 5 à 13 ans, six filles du même âge (qui fréquentent, de temps immémorial, l'école de Rieux).
Emet l'avis que le service de l'instruction primaire publique dans la commune de Rieux comprenne une école mixte à une classe.

Le 7 Octobre 1888 Le conseil municipale de la commune de Rieux s'est réuni sous la présidence de Mr le Aire.
Mr le Maire expose que la couverture du presbytère est des plus défectueuse et menace de s'écrouler; et qu'il est urgent d'en faire la réparation complète. Il demande audit conseil s'il est d'avis de faire exécuter les travaux d'après le devis qui sera préparé par les soins de Mr le Maire.
Le conseil, vu l'état des lieux, est d'avis que la reconstruction totale de la toiture du presbytère sera faite dans les plus bref délai avant l'hiver dans la crainte d'accident qui pourrait survenir.

Le 2 Décembre 1888 Mr le maire rappelant au conseil la délibération du 14 Juillet 1884 expose que les travaux de redressement, d'élargissement et de construction du chemin vicinal N°7 sont terminés.
Considérant que la commune n'entre dans la dépense totale que pour la moitié, puisque le chemin est mitoyen avec la commune de Tréfols.

Le 10 Février 1889 Le conseil municipale vote une gratification de huit francs à la compagnie des sapeurs pompiers de Montmirail le concours qu'elle a apporté à l'extinction de l'incendie du 24 Octobre 1888

En Novembre 1889 Mr le Maire donne lecture de la lettre circulaire préfectorale concernant la souscription pour élever une statue de Jeanne d'Arc à Reims.
Le conseil municipal
Désirant s'associer à l'œuvre dont Reims a pris l'initiative pour ériger dans cette ville un monument à Jeanne d'Arc.
Vote une somme de vingt-cinq francs.

Le conseil municipal
Considérant que la vaine pâture est pratiquée dans la commune depuis un temps immémorial; qu'elle permet d'utiliser des produits qui ne pourraient pas être récoltés et qu'elle donne aux familles pauvres la faculté de nourrir quelques têtes de bétail.
Considérant que la majorité des usagers désire continuer à jouir da la vaine pâture, et qui d'ailleurs on pourra toujours supprimer cet usage dans le cas où la nécessité s'en ferait sentir.
Demande que la vaine pâture soit maintenue sur le territoire de Rieux.

Le 22 Décembre 1889 Mr le Maire expose au conseil que le décès de l'Abbé Hatat ainsi que sa maladie a rendu nécessaire l'intérimaire de Mr Salmon, curé du Gault.
Considérant que le service religieux n'a jamais été interrompu depuis le premier Juillet dans les paroisses et succursales desservies par le curé de Rieux.
Est d'avis de répartir le supplément de feu Mr le curé de Rieux ainsi qu'il suit.

à Mr Hatat Jean Batiste, héritier pour un mois et demi soit 18,75
à Mr Salmon curé du Gault la Forêt, trois mois soit 37,50
à Mr Faisan, actuellement curé de Rieux, un mois et demi soit 18,75

Le 4 Mai 1890 Mr Carra de Vaux a été proclamé président pour la vérification des comptes administratifs du maire durant l'exercice 1889.

Le 7 Juillet 1890 Le conseil municipal de Rieux.
Désirant associer les habitants de la commune à la célébration de la fête nationale du 14 Juillet, et principalement les pauvres.
Décide qu'une somme de quatre-vingt Francs est votée à cet effet, laquelle somme sera acquitée sur les fonds libres en caisse et demande à l'administration de vouloir bien approuver ce crédit.
Cette somme sera répartie ainsi qu'il suit:

60 litres de vin à 0.50 Frs soit 30 Frs
20 pains à 0.50 Frs soit 10 Frs
Charcuterie 25 Frs
Tables et éclairage 15 Frs
Total 80 Frs

Le 9 Novembre 1890 Le conseil municipal.
Considérant que les travaux d'assainissement dans la vallée de Beigneaux, hameau de cette commune, sont réclamés comme urgents par tous les propriétaires intéressés. Les eaux croupissantes donnent que de mauvaises récoltes et empêchent la circulation à pied et en voiture.
Les frais d'assainissement seront supportés par les propriétaires riverains de chaque rive du fossé.

Le 15 Aout 1892 Le conseil municipal.
Vu la lettre préfectorale du 24 Juin 1891 concernant l'inventaire des archives de la mairie de Rieux.
Considérant que le travail demandé dans cette lettre est des plus urgents.
Délibérer: L'inventaire des archives de la mairie de Rieux sera établi par Mr Cabret, secrétaire de la mairie avant le 31 Mars 1892 pour une rémunération de 100 Frs.

Suivez rieux51210 on Twitter   Suivez le Forum WsWin          Web-Concept.eu  ©2010 N°27SE188   Visiteurs : 799197   Aujourd'hui : 210   En ligne : 1