L'an mil neuf cent soixante cinq, le vingt-six du mois de Mars à 14 heures.
Les membres du Conseil Municipal de la Commune de Rieux proclamés par le bureau électoral à la suite des opérations des 14 et 21 Mars sont réunis dans la salle de la mairie, sur la convocation qui leur a été adressée par le Maire conformément aux articles 48 et 67 de la loi du 5 Avril 1884.

Etaient présent M.M. les conseillers municipaux:

1 Fayet Paul
2 Mirat Lucien
3 Demoncy Marcel
4 Henry Raymond
5 Rolland René
6 Mortier Henri
7 Perrin Marcel
8 Pinguet Raymond
9 Béchard Marcel
10 Crapart Georges
11 Collin René
Election du Maire
1er Tour de Scrutin.
Fayet Paul (7V)
Mortier Henri (1V)
Collin René (1)
Mirat Lucien (1V)
Mr Fayet Paul ayant obtenu la majorité absolue, a été proclamé Maire.

Election du premier adjoint
1er Tour.
Roland René (5V)
Crapart Georges (3V)
Mortier Henri (2V)
Mirat Lucien (1V)
2ème Tour.
Roland René (5V)
Crapart Georges (3V)
Mortier Henri (3V)
3ème Tour.
Roland René (6V)
Mortier Henri (3V) Crapart Georges (2V)
M Roland René ayant obtenu la majorité des voix a été proclamé adjoint.
Le Président a déclaré M. Roland René installé en qualité d'adjoint.

Séance du 13 Avril 1965
Le Conseil Municipal considérant qu'il est urgent d'alimenter en eau potable l'école de Rieux qui reçoit 45 élèves.
Considérant qu'il n'est pas possible d'attendre que soit réalisé l'alimentation générale de la commune en eau potable demande par délibération 777 du 5 Février 1965.
Approuve la convention à passer avec M Poyot Jean pour l'alimentation de l'école de Rieux, pour une période de cinq ans.
Approuve les devis estimatifs des travaux de terrassement et de plomberie nécessaires à la réalisation du projet, devis qui s'élève à la somme de 3 072 francs 56.
Sollicite une subvention de la Caisse Départementale Scolaire pour la réalisation des travaux.
La dépense sera imputée aux crédits disponibles.

Séance du 29 Juin 1965Le Conseil Municipal
Considérant qu'il y a urgence à aménager la cour de l'école suivant le projet établi par le service des Ponts et Chaussées et approuvé par délibération 763 du 15 Octobre 1964.
Considérant qu'il est souhaitable, à la faveur du projet d'amélioration de la cour, d'aménager les installations d'éducation physique réglementaires.
Approuve le projet établi par le service des Ponts et Chaussées pour la construction d'un mat à grimper dont le devis s'élève à la somme de 3000 francs.
Sollicite une subvention sur les crédits de la Caisse Départementale Scolaire pour cette réalisation.
La dépense sera imputée sur les crédits ouverts du budget supplémentaire de 1965.

Le Conseil Municipal après délibération, décide de supprimer à compter du 1er Janvier 1966, la taxe sur les chiens qui produit un revenu annuel de 25 francs environ.
Aucune recette ne sera donc prévue au budget primitif de 1966 article 7614.

Le Conseil Municipal après délibération, émet un avis favorable à la nomination de Mme Néret Ginette en qualité de gérante de la cabine téléphonique de Rieux en remplacement de Mme Buquet Suzanne démissionnaire.
Fixe son indemnité à 300 francs par an à compter du 16 Janvier 1965.

Séance du 5 Octobre 1965
M le Maire rappelle que la commune sollicite le concours du Ministère de l'Agriculture en vue de l'alimentation en eau potable de la commune.
D'après l'étude des services du génie Rural, il est apparu que cette alimentation pourrait-être économiquement réalisée par une simple extension du réseau de distribution du Syndicat de la Vallée de Bonneval dont le siège est à Morsains.
4 Le service du Génie Rural à donc envisagé l'adhésion de la commune de Rieux au Syndicat Intercommunal de Distribution d'Eau de la Vallée de Bonneval en vue de la réalisation des travaux dans la commune et de l'exploitation du réseau.

Séance du 8 Février 1966 En accord avec M le Directeur de l'école.
Le Conseil Municipal décide d'employer le reliquat d'allocation scolaire mise à la disposition de la commune soit 1800 francs.
-à la pose d'un compteur bleu au logement de l'instituteur 300 frs
à la réfection des peintures dudit logement 1500 frs.

Séance du 1er Avril 1966 à 18H30
Après avoir pris connaissance de la lettre de M le Sous Préfet d'Epernay au sujet du projet de fermeture de la 2ème classe de l'école intercommunal de Rieux-Montenils.
Le Conseil Municipal à l'unanimité, s'élève contre cette mesure envisagée qui porte préjudice aux communes de Rieux et de Montenils qui en 1960, il y a 5 ans à peine, avaient unis leurs efforts pour la construction de leur école intercommunal.
Constate que le transport de nombreux enfants entrainera pour les deux communes des dépenses très élevées lorsqu'elles viennent de faire des dépenses importantes pour la construction de bâtiments désormais inutiles. Constate que le nombre d'enfants d'âge scolaire malgré le départ des enfants de 12 ans et sans compter les enfants d'âge périscolaire, sera à la rentrée de Septembre prochain de 31, chiffre plus élevé que dans bien d'autres communes où avec moins d'élèves, 2 classes restent en exercice, et ceci dans le canton même de Montmirail.
Demande qu'un nouveau pointage des effectifs soit effectué par l'administration, et qui ont commencé, s'il y a lieu de supprimer des écoles rurales par celles dont les effectifs sont les plus faible.
Demande le maintien des deux classes à l'école intercommunal de Rieux-Montenils et le maintien dans ladite école des instituteurs actuels M et Mme Desplanches.

Le Conseil Municipal invite à dresser la liste des emplois permanents à temps non complet, confiés à un personnel titulaire.
Vu le statut général du personnel communal reproduit dans le livre IV du code de l'administration communal.
Vu la loi N° 65 560 du 10 Juillet 1965 de l'article 3 du décret du 9 Octobre 1959.
Fixe comme suit l'effectif dudit personnel:
1 secrétaire de mairie
1 garde champêtre cantonnier.

Séance du 4 Juillet 1967 Le Conseil Municipal après délibération, émet un avis favorable à la création dans l'ancienne école de Mécringes d'un cours professionnel agricole.
S'engage à verser sa quote-part des dépenses d'équipement et de fonctionnement, quote-part calculée au prorata de la population des communes du secteur desservi.

Séance du 7 Octobre 1967
Le Conseil Municipal, considérant que le réseau électrique de l'ensemble des hameaux de la commune de rieux est vétuste et qu'il ne suffit plus à l'alimentation en énergie et en lumière, les besoins des habitants.
Sollicite l'inscription au programme 1968 du Syndicat Intercommunal d'Electrification de Fère Champenoise du renforcement du réseau basse tension de la commune de Rieux0.

Le Conseil Municipal fixe l'emplacement de l'atelier de distillation sur le terrain public situé au carrefour du chemin départemental N°341 et du chemin rural du Puits à Lava.

Séance du 28 Avril 1968
Monsieur le Maire donne connaissance à l'assemblée d'une lettre de M le Sous Préfet d'Epernay l'informant de la suppression du 2ème poste à l'école intercommunal de Rieux-Montenils, à compter de la rentrée scolaire de Septembre 1968.
Le Conseil Municipal considère que l'effectif scolaire de la rentrée de Septembre 1968 ne sera que de 26 élèves, étant donné le départ au C.E.G. de Montmirail de tous les enfants de 12 ans.
Emet un avis favorable à la suppression du 2ème poste à l'école intercommunal de Rieux-Montenils.
Regrette cependant d'avoir été obligé de construire en 1961 des locaux scolaires (1 classe, 1 cantine et 1 préau) qui ont servi si peu de temps.

Séance du 27 Février 1970 Le Conseil Municipal après délibération, décide en accord avec Mme l'Institutrice, d'employer comme suit la somme de 488 Frs attribuée à la commune de Rieux au titre du Fonds Scolaire pour l'année 67/68 et 68/69.
- Electrophone 350 F
- Disques 50 F
- Jeux éducatifs 8 F

Séance du 3 Juillet 1970 Le Conseil Municipal après délibération, fixe l'indemnité de Mme Neret Ginette, gérante de la cabine téléphonique, à 350 Frs par an à compter du 1er Janvier 1970.

Suivez rieux51210 on Twitter   Suivez le Forum WsWin          Web-Concept.eu  ©2010 N°27SE188   Visiteurs : 799197   Aujourd'hui : 210   En ligne : 1