Le 18 Mai 1884 à 2 heures du soir. Installation des conseillers municipaux, nomination du maire et de l’adjoint.

1 Jambe Losthènes
2 Rouillon Arsène
3 Collet Edmond Félix
4 Carra de Vaux Alexandre
5 Mary Antoine
6 Reffort Cléophas
7 Lainé Auguste
8 Foudrin Maximilien
9 Collin Alexandre
10 Laplaige Jules
1er tour maire:
Rouillon Arsène (5V maire)
Collin Alexandre (2V)
Jambe Losthène (2V)
Mary Antoine (1V)
2ème tour maire :
Rouillon Arsène (6V)
Collin Alexandre (2V)
Jambe Losthène (1V)
1er tour adjoint :
Mary Antoine (8V)
Collet Edmond Félix (1V)
Jambe Losthène (1V)
Commission municipale scolaire, nommé à l’unanimité :
Lainé Auguste
Raffort César
Colet Félix

Le 14 Juillet 1884 Le conseil Municipal a pour projet la construction du chemin vicinal N°7 de Villeperdue à Tréfols.
Approbation unanime est donnée au double projet de redressement et de construction du chemin vicinal de petite communication N°7.

Le 10 Mai 1885 Le conseil municipal
délibère sur une demande de concession à perpétuité de douze centiares de terrain à l’Est de l’emplacement de la sépulture de la famille Carra de Vaux dans le cimetière de Rieux.
Le dit conseil considérant que la surface du cimetière ne sera point changée et plutôt embellie par l'annexion des quinze centiares que Mr Carra de Vaux cède en échange de la concession.
Est d’avis qu’il peut être fait droit à ladite demande et soumet la présente délibération à l’approbation de Mr le Préfet.

Le conseil municipal considérant que le prix d’un mètre cube de pierres employé pour les prestations ne correspond plus avec les frais de main d’œuvre du jour. Que c’est pour cette raison que beaucoup de prestataires de la commune aiment mieux s’acquitter en argent qu’en nature. Est d’avis de demander à l’administration de bien vouloir fixer le prix du mètre cube de pierres propres à être employées à 8Frs.
Sur la lecture d’une lettre préfectorale en date du 28 Avril dernier invitant le conseil municipal à rechercher les moyens de réaliser les améliorations signalées comme nécessaires par la délégation cantonale aux bâtiments scolaires.
Le conseil décide :

Qu’un tuyau d’aération sera établi dans chacun des cabinets d’aisances
Que les fenêtres du logement de l’instituteur seront munies de persiennes (quatre fenêtres seulement)
Que le mobilier scolaire reconnu défectueux pourra servir encore quelque temps vu le peu de ressources qu’a la commune en ce moment.

Le 15 Novembre 1885 Le maire donne lecture de la délibération du conseil municipal de la ville de Montmirail en date du 16 Septembre 1885 demandant l’Etablissement d’un marché aux veaux dans cette ville.
Le conseil municipale considérant que l’établissement d’un marché aux veaux à Montmirail est reconnu utile par les habitants de la communes, délibère qu’il y a lieu d’établir un marché aux veaux à Montmirail pour y être ouvert le mercredi de chaque semaine jour qui coïncide avec celui du marché ordinaire.

Le 13 Décembre 1885 les membres du conseil ont décidé d’approuver la délibération du conseil de fabrique de la paroisse de Rieux demandant la vente du bois dit des berceaux, légué par Mr cousin jean Auguste au profit de la dite fabrique pour le produit être employé à la restauration du plafond du bas-côté sud de l’église ainsi que le carrelage situé en dessous. Le boni résultant sera acquis à la caisse de la fabrique.

Le 23 mai 1886 le conseil s’est réuni pour statuer sur les absences constatées dans l’extrait du registre d’appel des mois d’Avril et de Mai. Après avoir conféré avec les parents des enfants, appelés et présents à la salle de la mairie.
Ladite Commission municipale a décidé d’accorder 4 mois de dispense de fréquentation scolaire du mois de Mai à Octobre aux enfants après désignés:
Vroux Alexandre, Vroux rose-Alexandre, Lefèvre Angèle, Norroy Eugénie, Leroy Félix, Leroy Eugène, Crapart Léon, Jacquet Jules et Crapart Adèle.

Le 16 Décembre 1886 Le conseil adopte le projet et l’arrêté concernant le projet pour le redressement et la construction du chemin vicinal N°8 entre Fontaine Armée et Molincourt et en demande la prompte exécution.

Le 27 Février 1887 Le conseil municipal est d’avis unanime de convenir que les emplacements proposés pour les gares et stations sont (en particulier pour la gare de Montmirail) des mieux établis pour les intérêts de la commune et de donner son entière approbation au projet soumis.

Le 15 Mai 1887 Le conseil municipal décide de voter aux chapitres additionnels de 1887 la somme de 200Frs, au profit de la compagnie des Chemins de Fer de l'Est pour subvention votée dans la délibération ayant pour objet la construction d'un pont inférieur du chemin de fer passant au dessus de la chaussée de Montmirail

Le 24 Décembre 1887 Le conseil municipal a l'effet de constater les absences des élèves durant le 1er trimestre de l'année scolaire 1887 - 1888 et les motifs donnés par les parents ou tuteur afin d'en délibérer.
Considérant que vingt-cinq élèves ont un grand nombre d'absences pour le mois d'Octobre et sept élèves (déjà compris dans les vingt-cinq ci-dessus) pour le mois de Novembre.
Désirant de faire respecter la loi sur l'enseignement primaire obligatoire.
Décide que les parents dont la liste suit seront appelés à la mairie de cette commune le Jeudi 29 Décembre à midi précis pour entendre la lecture de la loi et les exhortations de Mr le Maire.

Suivez rieux51210 on Twitter   Suivez le Forum WsWin          Web-Concept.eu  ©2010 N°27SE188   Visiteurs : 799197   Aujourd'hui : 210   En ligne : 1