Suite sondes solaires thermiques

Et là comme son nom l’indique un forum pour dire quelque chose qui ne rentre pas dans un des différents forums ci-dessus, réclamer, critiquer, améliorer, parler quoi !
mm91
Participation 6
Participation 6
Messages : 2501
Enregistré le : 31 mars 2007, 07:46
Localisation : 25 Km au sud-ouest de Paris FRANCE
Contact :

Re: Suite sondes solaires thermiques

Message par mm91 » 15 mars 2010, 19:55

jackT a écrit : Le type d'inertie dissymétrique que j'observe et qui a un impact sur le calcul de l'ensoleillement porte le plus souvent sur des périodes de 10 à 15 minutes : durant la baisse de température, l'inertie fait qu'un ensoleillement est encore comptabilisé pendant 6 à 8 minutes, alors que dès que le soleil revient, 2 à 3 minutes suffisent pour que la température différentielle repasse le seuil d'ensoleillement.
Avec ma sonde, et pour des périodes d'ombre de moins de 5 minutes, la température différentielle reste en général au dessus du seuil et le passage nuageux n'est donc pas détecté par le calcul de wswin.

La manip de Gabriel porte sur des masquages très courts (si j'ai bien compris) de 1 minutes, avec un pas de mesure de 1 minute... difficile dans ce cas de mettre en évidence une dissymétrie dans l'inertie.
Et pour tes mesures, mm91, la période de 5 minutes n'est peut-être pas non plus très favorable pour détecter une dissymétrie qui à l'air de se passer (chez moi en tous cas) sur une période de 10 à 15 minutes.
OK, mais je voudrai bien voir cette dissymétrie sur tes enregistrements (et les miens !)
Ce n’est pas que je n’y crois pas (au contraire), mais la voir permettrait de faire facilement des essais sur une sonde pour voir ce qui joue sur les deux constantes de temps.

Effectivement, masquer une minute c’est trop court.
Il faut toujours que le phénomène à observer soit bien plus grand que la résolution.

J’ai fait plusieurs fois (dont cette après midi) des enregistrements au pas de une minute ;
Le problème est que l’apparition et la disparition du soleil derrière un nuage sont très irrégulière (irrégularité du nuage) donc empêche de voir les durées réelles d’échauffement et de refroidissement.
C’est pour cela qu’il faut le faire un jour sans nuage et avec un masque.
Michel
La Crosse WS2300 modifiée (pluvio, abri ventilé, mesure d'ensoleillement), Wswin32, ftp-uploader.
mon site météo

jackT
Participation 4
Participation 4
Messages : 635
Enregistré le : 29 mars 2007, 11:24
Localisation : Sciez (74)
Contact :

Re: Suite sondes solaires thermiques

Message par jackT » 15 mars 2010, 20:38

mm91 a écrit : OK, mais je voudrai bien voir cette dissymétrie sur tes enregistrements (et les miens !)
Ce n’est pas que je n’y crois pas (au contraire), mais la voir permettrait de faire facilement des essais sur une sonde pour voir ce qui joue sur les deux constantes de temps.
Ok. Voir par exemple l'image ci-jointe, particulièrement entre 16h30 17h10. Sonde solaire Davis : 22 minutes de soleil masqué. Sonde différentielle : 8 minutes de soleil masqué.
Fichiers joints
inertie2.JPG

Répondre